Le fond et la forme, ou l'occasion manquée de Mme Duflot

Publié le par Finchleyroad


Comme mentionné lors du précédent article, ce fut d'abord la réponse de Mme Duflot, secrétaire nationale des verts à La Rochelle qui a attiré mon attention. Le bon sens nécessitait d'abord de remonter vers la cause et de comprendre l'origine de son intervention...

 Il est tout à fait compréhensible dans tout débat démocratique de répondre à son contradicteur avec provocation, emphase, sarcasme, humour... L'important étant que ce message soit compris et assez percutant pour qu'il suscite l'adhésion. Ce qui compte c'est que l'intervention fasse preuve d'un minimum de crédibilité pour qu'elle soit partagée par l'opinion publique. Cela ne semble point être le cas pour celle qui va suivre...

Voici la réponse de Mme Duflot faite le 29 août à Mme Royal : « Toutes celles et tous ceux qui s'aventurent à critiquer dans son principe et dans ses fondements la fiscalité écologique ne sont que des démagogues déconnectés de la réalité ».

De cet énoncé ressortent deux idées.
- La 1ère idée de Mme Duflot réside dans son adhésion totale au principe et  aux fondements de la fiscalité écologique. Cela signifie qu'elle est favorable à l'instauration d'une ponction financière sur les produits et activités polluantes. L'objectif est ici, de réduire la consommation excessive d'énergie génératrice de gaz à effet de serre, responsable du réchauffement climatique ; et donc de modifier nos comportements et habitudes "nuisibles" à l'environnement, ainsi que d'inciter ou contraindre les entreprises à s'investir dans des innovations favorables à la préservation de la planète... Démarche qui peut être difficilement critiquable.

- La 2ème idée en revanche contenue dans son énoncé est bien plus contestable. En effet, je suis resté estomaché par la radicalité de ces propos. Elle et les adhérants de son idée détiennent la vérité, tant pis pour les autres ! C'est limite sectaire... (l'émotion ou la prise de parole en public de notre militante n'étant pas une excuse suffisante...)
En marginalisant ceux qui sont contre la fiscalité écologique, en dévalorisant ceux qui ne partagent pas son opinion, en méprisant ceux qui ont ne serait-ce qu'un doute ou une critique, Mme Duflot se décrédibilise complètement et fait preuve d'un manque d'ouverture et d'humilité...

Sa réponse serait-elle pire que la démagogie reprochée à Mme Royal ? 
Et bien même si les deux interventions sont tout à fait critiquables, au moins les idées de Mme Royal pouvaient faire l'objet de débats car son discours n'était pas fermé. La réponse de Mme Duflot est finalement devenue contre-productive et inverse à l'effet escompté...

Ce point de vue n'est en aucune manière une prise de position politique (bis repetita), mais vise à exprimer mon sentiment sur l'occasion manquée par Mme Duflot de répondre de manière précise et argumentée à sa collègue socialiste.

Enfin, vous avez certainement remarqué que j'ai pris soin de ne traiter à aucun moment de ce qui était en toile de fond durant ces deux interventions politiques à La Rochelle, à savoir le projet de la taxe carbone présenté par le gouvernement en place...
Quel est son objectif, quel est son champs d'application, quel est son montant, qui sont concernés, quels sont les inconvénients et difficultés, est-il juste ou injuste... Bref que faut-il en penser... ? Pour "boucler la boucle", cela fera l'objet d'un futur article fin septembre...    ;  )

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gerard pendaries 04/09/2009 12:34

Je lis vous articles avec le plus grand interêt. Merci

bellamy 04/09/2009 09:30

Pourquoi pas , la cacophonie actuelle perdrait de la saveur......pour les cons qui nous gouvernent .Je tire - pas con - dramatiquement intelligent . Leur grand chef repart en campagne pour s'occuper des "ouvriers" a-t-il dit ........ils peuvent tout craindre !Alors s'il pouvait la fermer un peu cela nous reposerait ......le silence est d'or .Fraternité .Jean .

condor79 03/09/2009 12:29

                                 En parlant nous poluons l' air , les ministres parlent plus que la moyenne de la population puisque c' est leur fonction principale la communication.....donc......ils devraient se modérer un peu....mais les caméras, ils adorent cela ....CQFD .Décrétons une journée de silence absolu pour sauver la planète......pas possible cela , faut que je téléphone....                                 Salutations d' un oiseau blogueur et blagueur                                                                condor79

Finchleyroad 04/09/2009 00:35


Bonsoir condor79 !
Attention, ton projet d'une journée de silence absolu pour sauver la planète revêt toutes les caractéristiques d'une initiative visionnaire... le silence et la sauvegarde de la
planète, deux éléments trop peu respectés de nos jours... Cette journée pourrait belle et bien être d'utilité publique...   ; )